Inventaire Bocage 

Inventaire du bocage sur la commune de Quessoy

Le bocage est un élément structurant de notre paysage. Initialement construit pour répondre aux besoins des exploitants agricoles (clôtures, bois de chauffage, ...), ses usages ont évolué au cours du temps.

Afin de conserver notre paysage de caractère et les fonctions essentielles qu’il assure (brise vent, conservation des sols, protection de l’eau, continuité écologique, cadre de vie...), il est aujourd’hui nécessaire d'œuvrer pour maintenir un bocage fonctionnel tout en s'adaptant aux besoins actuels.

De plus, lorsqu’il est situé aux endroits stratégiques, il permet de limiter les phénomènes d’érosion et ses conséquences telles que les coulées boueuses sur la voirie et les habitations, le colmatage progressif des cours d’eau, le transfert de polluants (pesticides, phosphore)...

Afin de protéger ce patrimoine caractéristique du territoire, la commune de Quessoy a profité de la révision de son Plan Local d’Urbanisme pour constituer une commission bocage. Cette commission composée d’élus, d’agriculteurs et de citoyens a examiné l’inventaire de son maillage bocager préalablement cartographié par le service Bocage et Biodiversité de Lamballe Terre & Mer. Ainsi, la commission a pu procéder à des retours sur le terrain afin d’affiner et de compléter l’inventaire.

Une fois les éléments du bocage cartographiés, la commune dispose de deux outils règlementaires pour les préserver dans son document d’urbanisme : La loi paysage qui soumet à déclaration préalable les arasements de haies (fréquemment utilisé) et les EBC (Espaces Boisés Classés) qui interdit tout défrichement ou arasement de haies (à utiliser pour préserver des éléments ponctuels). Le recensement et l’inscription du bocage dans le PLU n’a pas pour objectif de le figer : En effet, son évolution est inévitable, qu’elle soit liée à l’évolution des pratiques agricoles ou au développement de l’urbanisation. Toutefois, l’inscription permet de contrôler son évolution, en introduisant la notion de mesure compensatoire en cas de demande d’arasement.

Aujourd’hui, le travail de cartographie des éléments bocagers s’achève et peut être porté à connaissance du public. Les cartes seront affichées en mairie et tenues à la disposition du public pendant un mois. Les observations seront consignées dans un registre d'enquête.

Consultation publique du 11 décembre 2017 au 11 janvier 2018 en mairie.

Lors de cette consultation publique, une permanence d’une demi-journée sera tenue par un technicien bocage et un élu de la commune.