Le Chant des Haïkus Écrivez 3 lignes et créez un poème

Prenez une idée, un sentiment, une émotion, décrivez-les en choisissant les mots avec soin, disposez-les en 3 vers (5 syllabes, 7 syllabes et 5 syllabes) et vous aurez écrit un petit poème japonais, appelé Haïku.

Participez au Chant des Haïkus, le 7 mars 2020, pour une lecture des Haïkus, suivie d’un apéritif japonisant.

Qu’est-ce qu’un Haïku ?

Un Haïku est un petit poème japonais composé de 3 vers, sur un rythme court, long, court, dans l’idéal 5 pieds (ou syllabes), 7 pieds et 5 pieds.
Un Haïku parle souvent de la nature, des saisons, de sentiments simples, personnels et intimes, face à la beauté, à l’immensité et à la fragilité du monde.

Aide à l’écriture d’un Haïku

Un Haïku exprime les émotions, le moment qui passe et qui émerveille ou qui étonne. Il est la capture de l’instant présent dans ce qu’il a de singulier et d’éphémère. Il est peinture de « l’ici et maintenant », de l’ordinaire saisi avec une extrême simplicité.

Un Haïku est un poème très codifié en japonais. Un haïku qui n’est pas écrit en japonais ou qui est traduit prend forcément des libertés avec le genre.
Nous vous proposons de rester libres et de travailler essentiellement sur la qualité de l’image et sur la justesse des mots.
Les conseils des puristes, pour ceux qui le souhaitent :

  • Ne pas chercher à faire des rimes (ouf !)
  • Certains refusent la ponctuation, d’autres l’acceptent. Faites comme vous voulez.
  • Eviter les métaphores, choisir des mots concrets
  • Limiter l’emploi des adjectifs qualitatifs, des verbes et des adverbes
  • Le haïku est un instantané, le présent ou l’infinitif est préférable

MAIS … 3 vers, court, long, court, une belle idée, des mots choisis et votre désir de poète iront très bien. Faites-vous plaisir.

Voici des propositions de thèmes de Haïkus. Mais n’hésitez-pas à inventer le vôtre.

  • Le printemps, l’été, l’hiver ou l’automne
  • Les fleurs en bourgeons
  • Les jours qui rallongent
  • Une lumière dans la nuit
  • Une rencontre différée
  • La torpeur de l’été
  • Le vertige de la page blanche
  • La fin de l’année
  • L’an nouveau
  • L’échange avec l’autre
  • L’attente
  • Les jours très courts en hiver
  • Le mystère du crépuscule
  • La pluie inattendue
  • Une lumière dans la nuit